Earthships : les maisons 100% recyclées

earthships-les-maisons-100-recyclees.jpg

Les earthships ou géonefs désignent des maisons construites sous le thème de l’autoconstruction. Répondant aux besoins des individus soucieux de l’avenir de l’environnement, il permet l’édification des logements veillant au respect écologique. Cette solution écologique offre également aux propriétaires l’occasion de se faire des économies. Elle ouvre, par ailleurs, vers une autonomie en matière des énergies fossiles, sachant qu’elle est fondée principalement sur le principe de récupération er de recyclage de matériaux.

Le principe des earthships

earthships.jpg

Les earthships prennent leur origine à la période hippie, c’est-à-dire pendant les années 1970. Ils ont pu connaître une évolution particulière, grâce à la soif de l’être humain au retour à la terre. Ayant pu connaître l’essor considérable à l’initiative de l’américain Michael Reynolds, les earthships font leur apparition, pour la première fois, à travers un vaste terrain de 640 ha, au Nouveau-Mexique, à Taos. Pour ce qui est de principe proprement dit des earthships, la construction des maisons est basée surtout sur la récupération de différents matériaux, comme les pneus usés, bouteilles en verre, canettes en aluminium, boîtes de conserve et bois. D’où, le géonef est basé surtout sur un principe visant à récupérer, au lieu de jeter, les différents matériaux jugés inutiles. Ainsi, la construction se révèle plus qu’économique.

Comment récupérer l’énergie pour sa maison

recuperer-lenergie-pour-sa-maison.jpg

En earthships, la récupération ne se limite pas aux matériaux de construction d’une maison. Elle s’étend aussi aux énergies, ce qui permet aux occupants de jouir de l’autosuffisance. En effet, par earthships, l’on s’attend à la récupération des eaux de pluie. Les occupants doivent aussi avoir recours aux panneaux solaires pour bénéficier d’une autosuffisance énergétique. Par ailleurs, dans le cadre de la recherche de l’autonomie énergétique, les constructeurs et occupants font appel aux toilettes sèches. Pour faire pousser les plantes comestibles, les eaux usées sont encore à récupérer.